Vos
poèmes

Poésie Française : 1 er site français de poésie

Vos<br>poemes
Offrir
ce poème

Jacques AADLOV-DEVERS

056 - L’Ascenseur

C’est seulement un banal ascenseur, c’est ainsi
Qui m’amène en secret, au-delà des paupières
Où l’oiseux, dans un rêve, doucement passagère
Prends dans ses bras l’Univers infini


Je voyage avec Lui dans le temps quotidien
Comme un ballon perdu en stratosphère
Un Magicien sorti d’un vieux moulin
Me montre la bonté, comme une Chimère


Et je descends en moi… en ascenseur
Si loin, en bas, qu’une larme me suffoque
En m’étranglant le cou, salée, loufoque
Sortie de l’Océan de tous les pleurs


Et les oiseaux, elles pensent – que j’suis de leurs
Bizarre comme je flotte – nuage de rêve
Astronaute perdu – je viens d’ailleurs… ?
De l’Impossible – par un temps de trêve !?


Je sens alors en moi, toutes vos tristesses
Et triste, l’indifférence, de toute l’espèce…
Et je descends en moi, en ascenseur…
Là bas, dans l’Océan de tous les pleurs


Il fait un temps de pluie et de vent
Pourtant… joyeux je nage, car maintenant,
C’est mon ballon, mon Ame, qui vient d’ailleurs
Me prends dans sa nacelle, en douceur

En on sourit ensemble – deux amis
On joue de mots, de mots des poésies
Pourquoi ? Je me demande parfois, pour qui ?
Pour moi, pour toi, pour l’onde de l’Infini…

Car il doit bien y avoir une raison
Qu’il fasse tout à coup, un temps si bon !
Que l’océan, il brille d’un grand soleil…
Et chante, si joyeux, dans mes oreilles !